Urbaser, entreprise globale de gestion environnementale, encourage des projets de protection de la biodiversité dans les pays où elle est présente.

Juin 2020, rédaction web

  • Un des projets lancés par la société en Jordanie porte sur la sensibilisation de la population au regard des impacts négatifs des déchets sur les fonds marins.
  • Au Chili, Urbaser a mis en marche une initiative visant à promouvoir la biodiversité, axée sur la protection et le soin du condor andin.
  • L’espace « Cubierta verde » [Toiture végétalisée] de Barcelone a transformé 400 mètres carrés de toiture de bureaux en écosystème rempli de vie et qui contribue à l’économie d’énergie.

Urbaser, par le biais de son activité, contribue au développement durable des villes et des territoires où elle est présente. Grâce à une gestion durable et responsable et à la promotion de l’innovation, la société crée des espaces plus habitables et résilients pour les personnes, et encourage le soin de la biodiversité.

Le Plan d’action de responsabilité sociale des entreprises 2018-2023 d’Urbaser reprend ses engagements ainsi que l’atteinte de différents ODD. Dans le cadre environnemental, la protection de la biodiversité terrestre et marine est l’une des priorités, contribuant ainsi à l’atteinte des ODD 14 et 15 grâce à des mesures de protection responsable (ODD 12) en vue d’obtenir des villes plus durables (ODD 11).

Projets internationaux en faveur de la biodiversité

Le premier des projets dénommé « Care to Act to Reduce Marine Littering in Aqaba » a été développé en Jordanie, grâce à un accord avec la Société Royale de conservation marine de Jordanie, en collaboration avec le Programme des Nations Unies pour le Développement (UNDP Jordan), Carrefour et le Gouvernement local de la ville d’Aqaba.

Les côtes d’Aqaba, baignées par la Mer Rouge, sont un véritable attrait pour les plongeurs à cause des spectaculaires barrières de corail qui sont fragilisées par les déchets en mer. Ce projet est parvenu à réduire la quantité de déchets qui se trouvent sur les plages de la ville jordanienne, assurant la continuité des activités de nettoyage des fonds marins et des plages, dans lesquelles Urbaser a participé ces deux dernières années, et qui se sont traduites par la collecte de plus de 12 000 Kg de déchets.

Les bénéfices et les impacts positifs du projet, outre la conservation du milieu marin, sont axés sur la création d’emploi local, l’accroissement de la responsabilité environnementale des habitants de la région, et l’amélioration de la qualité de vie des groupes socialement vulnérables de la ville, notamment les enfants et les femmes.

Un autre des projets liés à la biodiversité s’est démarré il y a 14 ans au Chili. Au pays andin, par l’intermédiaire de KDM, une des sociétés d’Urbaser, un projet de protection du condor andin a été mis en place, car il s’agit d’une espèce en voie de disparition et qui fréquente les décharges locales. Avec ce projet, la société s’est vu décerner cette année le prix Lationamérica verde dans la catégorie de « Faune.

Dans le cadre du programme et aux fins d’éviter l’ingestion de déchets par les oiseaux, des mangeoires spéciaux ont été installés dans les zones qui ont une plus grande affluence de ces oiseaux emblématiques. A présent, le nombre d’exemplaires de condor andin a pu être normalisé, et s’élève au Chili à 23 000.

Un autre des projets mis en marche par Urbaser est celui dénommée Cubierta Verde [Toiture végétalisée], un espace de 400 mètres carrés situé dans la toiture de l’un des bâtiments détenus par la société de gestion environnementale dans une zone industrielle de Barcelone. Le but du projet est la renaturalisation de la ville par le biais de la reconversion des toits, terrasses et toitures de la ville en couloirs verts.

Cet espace inclut un grand nombre de plantes autochtones, boîtes à nid d’oiseaux et de chauvesouris, un étang côtoyé par des différentes espèces d’insectes et d’amphibiens… Le tout, dans le respect d’un stricte contrôl biologique. Le système de risque est télégéré et relié à un système de collecte des eaux de pluie. Par ailleurs, il dispose de panneaux photovoltaïques et d’aérogénérateurs éoliens qui parviennent à créer pour le bâtiment une alimentation énergétique renouvelable.

Ainsi, cette surface est devenue un écosystème au milieu de la capitale catalane, tout en obtenant une économie d’énergie grâce aux panneaux solaires et aux aérogénérateurs éoliens, entre autres, dans le cadre de l’engagement d’Urbaser pour le développement de villes durables et la lutte pour le soin de la biodiversité.

Tel qu’indiqué par Joan Bosch, responsable du projet chez Urbaser, « c’est la preuve incontestable que n’importe quel coin peut devenir un espace vert. Nous voulons aller très au-delà d’une simple toiture verte naturalisée, car nous voulons aussi encourager la biodiversité dans les espaces industriels.

Biodiversité : garantie de futur

La biodiversité n’est pas un obstacle au développement, mais une condition nécessaire à l’avancée et au progrès social et économique. Il s’agit d’une garantie, car sans elle, tout simplement il n’y aura pas d’avenir pour la planète.

En citant les mots de Laura Galindo, directrice de RSE chez Urbaser : Nous croyons fermement à la valeur de la biodiversité pour créer des espaces urbains plus résilients. Voici la raison pour laquelle Urbaser participe à des projets d’une grande valeur environnementale qui encouragent la durabilité des territoires où nous sommes présents. Chez Urbaser nous sommes en ligne avec l’Agenda 2030 des Nations Unies et nous faisons nôtre la mission de construire des communautés plus durables.

Urbaser