Lors de la prestation des services urbains, la plateforme permet à Urbaser d’optimiser les voies de collecte, de diminuer la consommation de carburant et de réduire les niveaux de bruit et les émissions de gaz.

Septembre 2018, rédaction Web

Fidèle à sa politique d’innovation constante, Urbaser franchit un pas de plus pour une gestion efficace des résidus urbains avec la mise en marche de cette première version de sa plateforme cloud IoT (Internet of Things) qui lui permet de gérer tous ses actifs : la flotte de véhicules, les processus industriels réalisés sur ses sites de traitement des résidus et de l’eau, et les différents actifs répartis dans la ville comme les conteneurs.

Lors de cette première étape, Urbaser s’est concentrée sur ses services urbains, en particulier la collecte des résidus et le nettoyage des rues. En pouvant surveiller les véhicules et les conteneurs de résidus grâce aux capteurs IoT, il est possible de créer des systèmes d’information en temps réel à partir de toutes les données reçues, traitées et stockées sur la plateforme.

Ces systèmes permettent de maximiser le niveau de service offert à la ville, d’améliorer les trajets de collecte, de réduire le niveau de bruit et la consommation de carburant ainsi que les émissions de gaz. Les informations reçues en temps réel des véhicules offrent également la possibilité de détecter les éventuelles pannes et de réduire au maximum le nombre de réparations et d’interruptions du service.

Comme l’indique Alvaro Palomo Navarro, responsable de l’IoT chez Urbaser, « La stratégie de l’IoT d’Urbaser inclut l’intégration progressive de ses milliers de véhicules dans le monde, et des sites de traitement des résidus dans l’architecture IoT. De plus, Urbaser a également ouvert les portes au machine learning. Tout cela nous aidera à améliorer la qualité de nos services et à réduire notre impact sur l’environnement ».

Urbaser