Le Président du Conseil Régional de Jaén, Francisco Reyes, met en valeur “l’engagement pris par le Conseil Régional de Jaén, en collaboration avec notre partenaire privé, Urbaser, de faire de cette station de traitement l’une des plus modernes d’Espagne et l’une des plus importantes d’Europe”

Rédaction web. Source : Europa Press.

En février dernier, le président du Conseil Régional de Jaén, Francisco Reyes, le Responsable des Services Municipaux, Bartolomé Cruz et Manuel Andrés Martínez, directeur des Services Urbains d’Urbaser, ont inauguré une nouvelle technologie pour la sélection des déchets dans la station de traitement des Déchets Ménagers de Jaén-Sierra. Cette technologie permettra de doubler le volume de déchets ménagers récupérés dans les installations gérées par Resurja, société mixte à laquelle participent l’Administration Régionale et Urbaser.

Lors de la cérémonie, qui a commencé par une minute de silence en mémoire de l’ouvrier de Resurja, mort récemment d’un accident de travail, Reyes a mis en valeur “l’investissement important qui a été réalisé dans cette station, qui a atteint les 4,4 millions d’euros, afin de mener un processus d’automatisation qui permettra d’augmenter significativement les matériaux récupérés, matériaux qui ne sont pas récupérés par sélection à l’origine mais qui sont traités dans ces installations”.

Parmi ces déchets, le président du Conseil Régional a cité le métal, le plastique ou le papier, “des éléments qui sont sans aucun doute fondamentaux à récupérer dans l’optique de traiter le maximum de déchets solides urbains dans la région de Jaén” “Il s’agit d’une station à laquelle parviennent les déchets de 32 municipalités de la région, générés par 332 000 habitants”, a expliqué Francisco Reyes, qui a insisté sur le fait que “avec les matériaux qui vont être récupérés, nous parviendrons à éviter l’émission de plus de 14 millions de tonnes de CO2 dans l’atmosphère, l’équivalent des émissions produites par 7 000 véhicules par an”. Sur la même ligne, Manuel Andrés Martínez a indiqué que “la mise en place de ces nouvelles technologies permettra de quasiment doubler la quantité de produits que nous récupérons, puisque nous allons passer de 5 000 tonnes à près de 10 000, en recyclant également des matériaux comme l’aluminium, qui n’étaient pratiquement pas récupérés auparavant”.

Urbaser, partenaire du conseil Régional
Pour le plus haut Responsable de l’Administration Régionale, “ce sont des chiffres importants qui démontrent l’engagement pris par le Conseil Régional de Jaén, en collaboration avec notre partenaire privé, Urbaser, de faire de cette station l’une des plus modernes d’Espagne et l’une des plus importantes d’Europe” Cet investissement de 4,4 millions d’euros en automatisation, a rappelé Reyes, “s’ajoute à l’investissement pour l’acquisition de nouveaux véhicules, près de 40 que nous avons placé sur le parvis de cette station afin que les maires puissent les voir”. Pour la rénovation de la flotte de Resurja, 3,7 millions d’euros ont été investis, auxquels il faut ajouter, comme l’indique le président du Conseil Régional, que “nous rénovons également tout le parc de conteneurs qui se trouvent sur tout le territoire régional”.

L’une des stations les plus modernes du monde.
Ainsi, il va être réalisé “”un investissement d’environ 52 millions d’euros pour la modernisation de nos stations, pour l’acquisition de véhicules, pour doter cette entreprise des meilleures infrastructures afin de poursuivre l’amélioration du service rendu dans la région de Jaén”, a indiqué Reyes, qui s’est dit “extrêmement fier et heureux” de la prestation du service de ramassage, sélection et traitement des déchets solides urbains dans la région de Jaén car “il s’agit d’un service qui favorise l’égalité des citoyens”.

À ce sujet, il a indiqué que “actuellement, Resurja traite les DSU de 97 municipalités de la région”, et il a souligné le travail effectué “dans les municipalités où nous avons la responsabilité du ramassage des poubelles car nous le faisons les sept jours de la semaine, pendant toute l’année”. Cela est possible, selon lui, “grâce aux économies d’échelle réalisées et grâce à l’entreprise avec qui nous collaborons, nous permettant d’offrir des services compétitifs et avec un coût similaire pour les habitants indépendamment du secteur dans lequel ils vivent, que ce soit à Fuerte del Rey, à proximité de cette station, ou à Santiago-Pontones, qui se trouve à plus de 3 heures d’ici”.

La mise à jour réalisée se situe, selon Manuel Andrés, dans le cadre “du Plan de Modernisation du nouveau contrat que nous avons signé il y a peu, que nous mettons en place et en vertu duquel nous réalisons également des travaux dans la station de traitement des DSU de Linares”. Dans le même sens, il a souligné que la station Jaén-Sierra Sur “devient ainsi l’une des plus modernes au monde car elle intègre toutes les nouvelles technologies”, et il s’est déclaré “enchanté de ce modèle de partenariat public-privé qui permet à tous les citoyens de la région de Jaén de profiter d’un niveau de service parfaitement comparable à celui reçu par toute personne vivant dans une ville espagnole, et que nous citons en exemple lorsque nous négocions d’éventuelles collaborations, que ce soit dans d’autres régions d’Espagne ou dans les autres pays où nous travaillons”.

Urbaser